Mai

Home / Poèmes / Mai

Mai

Douze arbres en feuilles se présentent et me disent
Brise, de quelle saison ils sont, et moi j’écoute,
Mais mal apprivoisées, mes oreilles en déroute
Subissent l’indigence de n’ouïr que sottises.

Et ces grands troncs de Pise, sans l’ombre d’aucun doute,
Ont sur moi une emprise, qui si on l’analyse,
A bien l’étrange attrait d’un baiser, douce bise,
Tant leur intelligence, c’est certain, les vaut toutes.

Ils m’apprennent le temps en s’exposant l’été,
Puis quand novembre pleure ils s’ornent de rouge,
Et une fois saigné, ils sont nus face au jour.

Voilà qu’après la neige et quand plus rien ne bouge
Se rejoue un prodige et rédigé toujours
De printemps et prestige tous les premiers de mai.

Xavier Aliot
Je suis né à Sète le 23 mai 1980, j'ai fais mes études à Montpellier, au lycée Jean Mermoz et ai suivi deux formations à l'École Supérieure des Métiers Artistiques, une en Communication Visuelle, l'autre en Cinéma d'Animation. Mon emploi du temps m'a donné récemment la chance de reprendre un cursus universitaire en philosophie à Paul Valéry et j'en suis pleinement comblé ! Je suis actuellement formateur à CréaJeux, l'école du jeu vidéo à Nîmes, et parallèlement j'exerce en tant que graphiste freelance. Je m'essaye également ça et là à divers projets cinématographiques ou littéraires. Et ce modeste blog me permet de faire partager mon amour des mots, de la poésie, de la pensée, de la création artistique dans son ensemble avec mes proches et une partie du monde francophone connectée au web. Au visiteur accidentel, je souhaite bonne lecture et remercie l'attention qu'il aura porté à mes écrits !
Recommended Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

Paul_Cezanne_Nature_morteObelisque_de_la_Concorde_Paris_04_07_98_8x6